Edito du 3ème dimanche de Carême

Si tu savais!

Mardi dernier, la 4e soirée qui réunissait à Nogent le Roi les couples en préparation au mariage cette année portait sur la liberté. D’abord la liberté indispensable pour qu’un homme et une femme se disent un oui plein et solide, mais aussi liberté d’aimer Dieu et de le servir ou de passer à côté, liberté de croire à la Bonne Nouvelle de Jésus ou de courir après d’autres sagesses, liberté d’aimer l’Eglise ou de rester à l’écart… Réactions et discussions intéressantes : pour certains Jésus et l’Eglise semblent mettre des barrières à notre liberté …Or justement Jésus nous libère, et l’Eglise « experte en humanité » nous éduque à cette liberté.Lire la suite →

Edito du 2ème dimanche de Carême

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie »

Nous sommes entrés dans le désert du carême pour y trouver le Christ. En même temps, comme le dit saint Augustin, on ne le chercherait pas si on ne l’avait pas déjà trouvé. Le Christ est à la fois celui vers qui nous allons et celui avec qui nous allons. Il est avec nous parce qu’il est source de notre disposition à progresser, de notre enthousiasme à grandir, de la force nécessaire pour nous dépasser malgré les difficultés d’une vie spirituelle. Mais il est aussi celui vers qui nous allons parce que nous n’avons jamais fini de le découvrir. Pierre, Jacques et Jean montent sur la montagne avec Jésus, ils s’élèvent accompagnés par le Christ parce qu’il est la source de ce qui élève. Ils se mettent aussi à l’écart avec Jésus comme pour trouver une plus grande intimité avec lui. Mais, sans en être pleinement conscients, ils vont vers le Christ, celui-ci se manifestant autrement par le mystère de la transfiguration. Ils découvrent un nouvel aspect de leur maître et Seigneur parce que Jésus se révèle à eux comme s’il était l’aboutissement d’un chemin. Jésus leur fait effectivement déjà goûter à la gloire vers laquelle ils se dirigent en marchant avec le Christ.Lire la suite →

Edito du 1er dimanche de Carême

Pénitence ! Pénitence !

Le mot « pénitence » provoque souvent dans l’inconscient collectif une certaine répulsion et nous le considérons parfois comme un terme suranné ou excessif. Il peut nous faire penser aux confréries de pénitents de la fin du Moyen-Âge et leur grande cagoule ou aux pratiques jansénistes exagérées du 17ème et 18ème siècle. Pourtant, chaque année, le carême s’ouvre pour toute l’Eglise par le geste de l’imposition des cendres, comme un signe manifeste de pénitence. De quelle pénitence s’agit-il ? Comment la pratiquer aujourd’hui ?

Lire la suite →