Solennité de la Sainte Trinité

Louer Dieu pour lui-même

Le dimanche de la Sainte Trinité nous invite à louer Dieu, non pour un mystère particulier, mais pour lui-même, pour son immense gloire. Nous le louons et nous le remercions parce qu’il est Amour et parce qu’il nous appelle à entrer dans l’étreinte de sa communion qui est la vie éternelle. Nous sortons du temps pascal, mais nous avons l’impression que l’Eglise ne veut pas que nous en sortions brutalement. Tout en entrant dans le temps ordinaire, nous continuons à mettre en lumière ce que le Christ révèle par sa mort et sa résurrection. D’où les paroles du Pape François en 2013 :

« C’est aujourd’hui le dimanche de la Très Sainte Trinité. La lumière du temps pascal et de la Pentecôte renouvelle en nous chaque année la joie et l’émerveillement de la foi : reconnaissons que Dieu n’est pas quelque chose de vague, notre Dieu n’est pas un Dieu « aérosol », il est concret, ce n’est pas une personne abstraite, mais il a un nom : « Dieu est amour ». Ce n’est pas un amour sentimental, émotif, mais l’amour du Père qui est à l’origine de toute vie, l’amour du Fils qui meurt sur la croix et ressuscite, l’amour de l’Esprit qui renouvelle l’homme et le monde. Penser que Dieu est amour nous fait beaucoup de bien, parce qu’il nous enseigne à aimer, à nous donner les uns aux autres comme Jésus s’est donné à nous et marche avec nous. Jésus marche avec nous sur la route de la vie.

La Très Sainte Trinité n’est pas le produit de raisonnements humains ; elle est le visage par lequel Dieu lui-même s’est révélé, non pas du haut d’une chaire, mais en marchant avec l’humanité. Et c’est Jésus lui-même qui nous a révélé le Père et qui nous a promis le Saint-Esprit. Dieu a marché avec son peuple dans l’histoire du Peuple d’Israël et Jésus a toujours marché avec nous et nous a promis le Saint-Esprit qui est feu, qui nous enseigne tout ce que nous ne savons pas, qui nous guide intérieurement, nous donne de bonnes idées et de bonnes inspirations ». Lire la suite →

Dimanche de la Pentecôte

La Pentecôte : un évènement ou une vie ?

La vie moderne est devenue chaotique, rapide, et éreintante. C’est entendu. Mais nous sommes-nous demandé pourquoi il en est ainsi ? Pourquoi une telle accélération ? Pourquoi ce sentiment d’une vie fragmentée et rapide où l’on prend difficilement le temps de s’arrêter ? L’une des causes de ce phénomène réside sans doute dans le développement d’un « mode de vie évènementiel ». Le monde de la communication ou des réseaux sociaux repose sur le principe qu’il « faut qu’il se passe quelque chose ». Alors, on crée des évènements. On monte des agences d’évènementiel. On vit d’évènement en évènement. Au travail, on vit de week-end en week-end, de vacances en vacances. En famille, on vit de fête familiale en fête familiale. Mais entre les évènements, que se passe-t-il ? Bien souvent, on hiberne… Dans ce monde « charnel », la vie ordinaire est employée à préparer des évènements exceptionnels pour oublier l’ennui de vivre ou pour essayer de se divertir (divertissement funeste qui nous détourne de l’urgence du salut des âmes). L’ordinaire est esclave de l’extraordinaire.Lire la suite →

7e dimanche de Pâques

Un nouveau curé pour nos paroisses

C’est officiel, un nouveau curé est nommé pour les paroisses Sainte Jeanne de France et Saint Yves des Trois Vallées, à partir du 1 er septembre prochain. Il s’agit de don René-François Charbonnel, ordonné prêtre à la Communauté Saint Martin en 2001. Avant de rentrer au séminaire en 1995, don René-François a fait des études de mécanique (DUT) pour travailler ensuite dans l’industrie. Sa vie change de direction pour répondre à l’appel du Seigneur à être prêtre. Après son ordination, il commence par une année de ministère à Blois, en ZUP. Ensuite, il monte dans les hauteurs des Pyrénées, à Font Romeu, dans le diocèse de Perpignan.Lire la suite →

6e dimanche de Pâques

« Chez lui, nous ferons une demeure » (Jn 14, 23)

Dans le psaume 22, nous exprimons le souhait d’habiter la maison du Seigneur tous les jours de notre vie. Notre vie chrétienne nous pousse à un perpétuel mouvement vers Dieu, source et but du Bonheur par excellence. Nous tendons vers Dieu, mais assurés dans la foi que Dieu a aussi un mouvement vers nous. Cela passe par différents moyens.

Les SacrementsLire la suite →

5e dimanche de Pâques

« Maintenant le Fils de l’homme est glorifié » (Jn 13, 31)

Paradoxalement Jésus dit cela au moment même où Judas quitte le Cénacle en vue de le trahir. La gloire du Christ semble se manifester précisément au moment où Satan semble prendre le dessus. Jésus, jusqu’alors admiré par les foules, honoré comme roi d’Israël aux portes de Jérusalem, est désormais rejeté par les anciens, injurié par les soldats, humilié publiquement et subit le supplice meurtrier de la croix. Quelle gloire étrange aux yeux du monde !Lire la suite →

4e dimanche de Pâques

D’après les affiches des services des vocations, c’est en se reconnaissant dans le visage d’un prêtre beau, jeune, dynamique, légèrement barbu, à l’aise avec les réseaux sociaux, dans une chasuble un peu tradi, qu’un jeune trouverait l’inspiration ou le courage d’une vocation sacerdotale.

Le monde de la publicité est loin de la réalité.

C’est plutôt, en vérité, le Christ pauvre qu’il faudrait représenter en grand. C’est le silence de l’adoration qu’il faudrait faire entendre. Ce sont des personnes un peu désorientées par la vie et des pauvres qu’il faudrait mettre. Il faudrait peindre ce qu’est une civilisation qui ignore l’Amour absolu, sa présence, son appel continu, son cri à la justice et à la vie…Lire la suite →