29ème dimanche du Temps Ordinaire

« En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence »

Quand nous réfléchissons à l’immensité de Dieu, à sa puissance infinie, à sa sainteté éclatante ou encore à son Esprit éternel, nous avons de la peine à envisager qu’Il se soit fait homme en Jésus-Christ. Pourquoi Dieu, si grand et sublime, a-t-il assumé notre nature humaine, si pauvre et faible ?

La deuxième lecture de ce dimanche nous éclaire : le Fils de Dieu a assumé cet écart fou entre la nature divine et la nature humaine en vue de sa mission sacerdotale. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Jésus, vrai Dieu, fut capable de parler au Père, de le prier de pardonner aux hommes pécheurs, désormais incapables, par leurs seules forces, de se hisser à la hauteur du Seigneur. Vrai Dieu, Jésus a pu offrir un sacrifice qui soit proportionné à notre besoin immense de salut. Il voit le Père.

Jésus, vrai homme, a été « éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché ». Il a tout connu de notre vie, nos humbles joies et notre mort, excepté le péché. En traversant la faiblesse humaine, en éprouvant passions et instincts (Jésus pleure, se met en colère, se réjouit, souffre, aspire à conserver sa vie…), Jésus n’est pas « incapable de compatir » à ce que nous vivons au quotidien. Il est proche de nous.Lire la suite →

28ème dimanche du Temps Ordinaire

Mois d’octobre, mois du rosaire

Nous venons de célébrer ce jeudi Notre-Dame du Rosaire et c’est pour moi l’occasion de rendre grâce pour mes 20 ans de sacerdoce. En effet, j’ai été ordonné prêtre le 7 octobre 2001 dans la basilique Notre-Dame de la Trinité à Blois, en compagnie de don MartinJacques, qui a été vicaire sur la paroisse Ste Jeanne de France, et de don Anne-Guillaume, qui a été longtemps chapelain à NotreDame de Montligeon. C’est à la prière du Rosaire que fut attribuée la victoire navale de Lépante en 1571, laquelle arrêta l’avancée turque qui menaçait l’Europe. Plus tard, c’est l’ensemble du mois d’octobre qui fut marqué par cette prière plus particulière à Marie. Le chapelet ou le rosaire consistent à réciter la prière du Notre Père suivie de dix Je vous salue Marie. Le fidèle utilise un collier de grains pour compter les prières dites. Chacune de ces dizaines est accompagnée de l’évocation d’une facette de la vie Seigneur Jésus. C’est en quelque sorte une façon de méditer l’Évangile.

Lire la suite →

27ème dimanche du Temps Ordinaire

Mesdames, Messieurs, Chers Frères et Sœurs,

Nous avons prié ce Dimanche pour les personnes victimes d’abus sexuels sur mineurs. Mardi prochain, le 5 octobre, M. Jean-Marc Sauvé, président de la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise, remettra publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des congrégations religieuses le rapport que l’Eglise lui a commandé, il y a 3 ans.

Ce rapport va présenter un tableau de ces faits terribles de pédophilie, analyser la manière dont l’Eglise les a traités et faire des recommandations. Pour leur part, les évêques se sont mis à l’écoute des personnes victimes et ont pris en mars dernier toute une série de décisions supplémentaires qu’ils ont présentées à tous les fidèles dans une lettre aux catholiques de France. Nous sommes engagés dans la mise en œuvre de ces mesures nouvelles pour faire de l’Eglise une maison plus sûre.

Mardi prochain, la publication du rapport de la CIASE va être une épreuve de vérité et un moment rude et grave. Nous allons recevoir et étudier ces conclusions pour adapter nos actions. Je vous tiendrai informé car cette lutte contre la pédophilie nous concerne tous. C’est dans une attitude de vérité et de compassion que j’invite chacun d’entre vous à recevoir le contenu de ce rapport. Mais avant tout, nos pensées, notre soutien et nos prières vont continuer d’aller vers toutes les personnes qui ont été abusées au sein de l’Eglise.

Que le Seigneur de justice et de miséricorde nous conduise sur le chemin d’une vie nouvelle.

Monseigneur Philippe CHRISTORY

26ème dimanche du Temps Ordinaire

La montagne, le verre d’eau et la mission

La phrase de Jésus sur le verre d’eau, dans l’évangile de ce dimanche, me rappelle une anecdote personnelle, qui semblera peut-être très anodine. Lors de ma retraite annuelle, en février dernier en Haute-Savoie, j’étais parti en randonnée pour une bonne partie de la journée afin de profiter des splendeurs des Alpes. A la nuit tombante, mon enthousiasme m’ayant entraîné plus loin que prévu, je me trouvais au pied des deux heures de montée à pied vers le monastère, assoiffé et les pieds déjà bien fatigués. Me revint alors en mémoire ce passage d’évangile, et à ce moment précis, un homme devant la porte de sa maison me proposa de but en blanc un verre d’eau. La discussion était engagée, et cet homme, sans religion affichée, mais sans doute heureux de rencontrer un prêtre, commença à me raconter sa vie puis proposa de m’emmener en voiture au monastère.Lire la suite →

25ème dimanche du Temps Ordinaire

Mène le bon combat !

Dans sa première lettre à Timothée, Paul adresse à ce jeune évêque quelques recommandations pour exercer sa charge de pasteur sur la communauté chrétienne qui lui est confiée. Dans les extraits que la liturgie nous donne à entendre cette semaine (1 Tm 6, 2c-12), on relève en particulier une vive exhortation à mener le bon combat.

Cette apostrophe de Paul souligne que, manifestement, le zèle du fidèle ne suffit pas pour  que celui-ci serve justement l’annonce de l’Evangile. En effet, il explique que chacun de nous demeure exposé aux aveuglements que suscite l’orgueil. Ce qui peut nous conduire insidieusement à disperser notre énergie dans de fausses directions aux effets dévastateurs que Paul énumère : « De tout cela, il ne sort que jalousie, rivalité, blasphèmes, soupçons malveillants, disputes interminables de gens à l’intelligence corrompue, qui sont coupés de la vérité. »Lire la suite →

24ème dimanche du Temps Ordinaire

« Montre-moi donc ta foi sans les œuvres ; moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai la foi. »

Lorsque Saint Jacques s’adresse de la sorte aux chrétiens, nous pourrions être tentés de l’accuser de vantardise ! Quel est ce chrétien qui prétend montrer sa foi par la bonté et la grandeur de ses actes ? Quel crédit accorder au chrétien qui se glorifie de ses bonnes actions, de sa gentillesse, de sa charité ? Le péché d’orgueil ne viendrait-il pas ici ruiner la charité ?Lire la suite →

23ème dimanche du Temps Ordinaire

Chers paroissiens,
En guise d’édito, voici un texte rédigé par des frères de la Communauté Saint Martin pour la rentrée de la paroisse d’Evron
en Mayenne. Il nous donne des éléments de réflexion et des repères qui seront précieux pour nous aider à nous comporter en
chrétiens facteurs d’unité et de charité. Et c’est bien sûr utilisable dans le contexte actuel mais aussi dans bien d’autres.
Bonne rentrée !
Don René-François, curé

La rentrée à quelles conditions ?
Après un été bizarre, où les températures n’ont pas été au rendezvous, où la pluie a été parfois trop abondante pour nos potagers et nos randonnées, nous voici à l’heure de la rentrée scolaire. Nous allons reprendre nos habitudes, à quelques exceptions près : nous ne savons pas dans quelle mesure et pour combien de temps le pass sanitaire sera exigé pour tant et tant d’activités que nous faisions ordinairement et qui deviennent conditionnées.

Pour certains ces conditions sont une atteinte à la liberté, pour d’autres, il s’agit d’une exigence légitime pour éviter un nouveau confinement, qui pèserait encore lourd sur les finances de notre pays… les passions s’échauffent, et les discussions deviennent conflictuelles.

A nous chrétiens, il revient de favoriser l’unité et l’écoute entre les personnes qui ne sont pas du même avis. Et pour cela, il nous faut apprendre à écouter, à questionner et à argumenter.Lire la suite →