Solennité du Corps et du Sang du Christ

«Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger?» (Jn 6)

Les auditeurs de Jésus pouvaient légitimement se poser cette question au vue du peu d’éléments de compréhension dont ils avaient à leur portée. La réponse de Jésus «Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle» n’est pas satisfaisante pour celui qui ne fait pas un réel acte de Foi vis-à-vis de Jésus. Cependant, le pain eucharistique n’est pas «corps du Christ» en vertu de notre acte de Foi, mais bien au-delà de notre foi, c’est une réalité: le pain consacré lors de l’eucharistie devient présence réelle de Jésus par son corps et son sang. L’Eglise nous l’enseigne comme un mystère à accueillir et à méditer, afin de toujours plus soigner nos communions eucharistiques et apprendre à adorer Jésus au Saint Sacrement.Lire la suite →

Sainte Trinité

C’est dimanche de la Trinité… Vos prêtres se retroussent les manches et se disent : « pas le choix, on va devoir faire de la théologie pendant l’homélie ». Ils ne sont pas les seuls à s’inquiéter…

Qu’est-ce que « faire de la théologie » ? Une partie d’entre nous répondrait : c’est ce que le prêtre fait quand je ne comprends plus ce qu’il dit ». Avalanche de mots difficiles et d’idées abstraites? La théologie peut prendre cet aspect par notre manque d’habileté pour exposer la foi; mais normalement, ce n’est pas cela. C’est plutôt l’effort de l’intelligence pour dire ce que Dieu nous a fait connaître sur Lui et sur nous, et y recourir pour éclairer notre vie.

Or ce dimanche nous honorons Dieu dans ce sommet: « Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en Lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi ; il est la lumière qui les illumine. Il est l’enseignement le plus fondamental et essentiel dans la  » hiérarchie des vérités de foi « . » Dieu le Père s’est fait connaître depuis Abraham, Dieu le Fils s’est révélé en Jésus, et une fois retourné vers son Père il a envoyé l’Esprit Saint, à la Pentecôte. Donc dans la foulée de cette fête, nous célébrons un seul Dieu en trois Personnes. « Nous croyons fermement et nous affirmons simplement, qu’il y a un seul vrai Dieu, immense et immuable, incompréhensible, Tout-Puissant et ineffable, Père et Fils et Saint Esprit : Trois Personnes, mais une Essence, une Substance ou Nature absolument simple ».
Lire la suite →

Dimanche de la Pentecôte

« Chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit » (Ac 2)

Dès sa naissance, l’Eglise est marquée par les différents personnages qui vont travailler à son édification. Il suffit de regarder comment les premiers disciples, selon leurs tempéraments, se sont mis en route vers des régions très différentes les unes des autres, réclamant alors un savoir faire propre à chacun. On peut aussi étudier les Papes successifs qui vont marqué l’histoire de l’Eglise, depuis 2000 ans, par leur personnalité et leurs intuitions, tout en préservant la ligne que le Christ désire pour son Corps Mystique. Les Papes sont très différents les uns des autres, mais ils sont à chaque fois celui qu’il faut face aux nécessités de leur temps. Nous pourrions rendre grâce pour le travail de ces hommes, en appréciant leurs charismes. En aucun cas on ne peut se reposer sur le seul tempérament de chacun, il y a une présence mystérieuse parce que spirituelle qui impulse les hommes pour leur permettre d’être les pierres vivantes de l’édifice. C’est l’Esprit Saint qui unifie l’action de chacun pour une même construction : « Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit » Lire la suite →