Edito du 8ème dimanche du Temps Ordinaire

« Ne vous faites pas de souci pour demain » Mt 6, 34

Le Seigneur nous invite à nous placer dans la providence divine. Mais qu’est-ce donc que la providence ? Le magistère nous enseigne que « nous appelons divine providence les dispositions par lesquelles Dieu conduit sa création vers cette perfection » (CEC 302) : Dieu est ce Père créateur qui prend soin de sa création, et nous avons à mettre notre confiance en son soin paternel et sa divine providence. Dieu est pour nous un Père parce qu’il nous a bénis et choisis avant la création du monde, il fait de nous ses fils en Jésus Christ, et il nous donne sa Parole, son enseignement, son Esprit, comme un père doit donner tout ce dont son enfant a besoin.Lire la suite →

Retour du Camp Ski de l’Aumônerie

Chers amis paroissiens, nous avons passé une très belle semaine à l’Alpe du Grand Serre près de Grenoble… nous sommes 34 jeunes de 12 à 17 ans, encadrés par don Enguerrand et  5 autres adultes. Nous avons eu la chance d’un temps superbe et une bonne neige et tout le monde a bien progressé à ski, sans aucun  accident réel .  Surtout, une très bonne ambiance de groupe qui laissera un grand souvenir à tous, des topos et messes du matin jusqu’à la veillée le soir et autant de jeux, détente, ou ateliers de formation chrétienne… nous rentrons avec des amitiés renforcées et encore plus de joie. Un grand merci à tous ceux qui nous ont soutenu par la prière , et aussi par la générosité qui a permis de rendre ce séjour abordable pour nos familles !

Edito du 7ème dimanche du Temps Ordinaire

Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, prends des leçons de karaté !

Ce n’est pas exactement ce que dit Jésus dans le sermon sur la montagne, mais c’est peut-être ce que nous préférerions entendre. Tendre l’autre joue passe encore quand la gifle reçue est justifiée, mais dans une situation de réelle injustice (une insulte gratuite, un licenciement arbitraire, une contravention imméritée, etc.), cette parole du Christ a quelque chose de révoltant. Faut-il comprendre que le Chrétien doit subir les événements, prendre systématiquement une position de victime dans un monde qui peut être violent ?Lire la suite →